José María Ortega-Hernández

One Young World Profile profiles

José María Ortega-Hernández

Studies:
Aerospace Engineering student.

I am passionate about

<p>Inventions, science, new technologies, the sea, any device which flies, and have followed space exploration and space tourism since I was ten years old with the Ansari X Prize when it was won by Virgin Galactic thanks to the Space Ship One. It was incredible!</p>

<p>&nbsp;</p>

<p>I am inspired by Steve Jobs, Adolfo Su&aacute;rez, Elon Musk, Crist&oacute;bal Col&oacute;n, Burt Rutan, Nikola Tesla, Jacques-Yves Cousteau, Jules Verne and Herg&eacute; thanks to Tintin.</p>

<p>&nbsp;</p>

<p>I asked the Belgian ESA astronaut Frank De Winne from the International Space Station (ISS) &quot;What do you feel when you see our planet from the space?&quot; My question: <a href="https://www.youtube.com/watch?v=S9wyqjJS9Pk">https://www.youtube.com/wa…;

<p>His answer from space:</p>

<p><a href="http://www.youtube.com/watch?v=TFUJxY_O_q8">http://www.youtube.com/watc…;

<p>It inspiring my studying of Aerospace Engineering and respecting the environment.</p>

I also have the opportunity to talk with the Italian ESA astronaut Paolo Nespoli who showed us the Johannes Kepler ATV on board the ISS: <a href="https://www.youtube.com/watch?v=zig2N50VGc4">https://www.youtube.com/wa…

<p>(It was my question: <a href="https://www.youtube.com/watch?v=2RvoM6cVz4U">https://www.youtube.com/wa…;

<p>&nbsp;</p>

<p>I am very connected to my land, M&aacute;laga and Mijas (southern Spain, Andaluc&iacute;a) where my family and friends live. Two more cities: C&aacute;diz and Madrid, special places with wonderful people.</p>

<p>&nbsp;</p>

I love aeronautics. I love thinking about the implementation of major projects that can really influence the improvement of the lives of many people.

Actions

Yes, I have helped to create posiutive change in my community thanks to tuBICIenBUS project.

Les vélos devraient pouvoir monter dans les bus avec nous, telle est l’idée simple qui motive l’action de José María Ortega-Hernández. Après 2 ans d’efforts, il est parvenu à ce que les bus de Melilla, puis de Barcelone et Bilbao acceptent enfin les vélos à bord. Son initiative tuBICIenBUS (ton vélo dans le bus) est une manière de changer sinon le monde du moins les villes. Ce qui lui vaut de participer en ce moment au One Young World Summit 2014 à Dublin où des jeunes du monde entier présentent leurs idées et projets pour rendre le monde meilleur.

Ce jeune Espagnol de 21 ans étudie l’ingénierie aérospatiale mais il sait garder les pieds sur terre et propose à toutes les villes de son pays d’équiper leurs bus de racks à vélo. Le tout pour faciliter les déplacements doux, pour permettre aux cyclistes de monter dans un bus pour éviter une portion de route dangereuse ou si leur vélo à un souci technique. Il le reconnait lui-même sur le site web de son mouvement : « ce système existe et fonctionne dans de nombreux pays. En Espagne, ce n’est pour le moment possible qu’à Madrid, et encore, sur une seule ligne de bus. Nous demandons à étendre cette mesure à d’autres villes du pays pour permettre à tout le monde de combiner les transports publics et le vélo ».

Une idée venue d’Amérique
L’étudiant dit être inspiré par ce qui existe en Amérique du Nord. Aux Etats-Unis, pourtant réputés pour être le pays de l’automobile, il existait en 2007 près de 40 000 bus équipés de racks à vélo à l’avant. Ils permettent facilement et rapidement d’attacher et de détacher les vélos. Le premier autocar de ce type a été mis en service à la fin des années 1970 à Seattle. Depuis

http://www.goodplanet.info/actualite/2014/10/16/linitiative-de-jose-mar…